HPEDiscover Madrid 2017 – HPE Non Stop (partie 11)

Je vais parler aujourd’hui du concept “NonStop” de HPE (lien), vu aussi sur le HPEDiscover 2017.
Le nom HPE est synonyme de qualité. Qualité veut dire continuité de service, fidélité et performance. HPE est une des rares entreprises à conduire de multiples tests en interne avant de sortir des produits, si si c’est rare. De même les nouveaux produits sont testés en version bêta chez des clients partenaires pour une autre validation définitive avant mise sur le marché.

Malgré tout, une panne peut toujours arriver et c’est là qu’intervient le concept HPE «NON-STOP». Cela consiste à gérer une panne SPOF (Sigle Point Of Failure) de manière à ce que la production ne soit pas interrompue.
Au HPE Discover, voici les informations que m’ont donné Ton VROUWE et Vanessa M KAUPP sur le sujet :

Les solutions Non Stop sont parmi les plus utilisées dans les business voulant un fonctionnement 24h/24 7j/7. Un bon exemple est la gestion des transactions financières autour des cartes de crédit.

Le principe est le suivant: Contrairement aux solutions historiques, ce n’est plus le matériel qui gère la tolérance de panne et les SPOF, mais une couche logicielle située entre le matériel et le système d’exploitation.

Le bus InfiniBus permet de réaliser une communication rapide entre blocs processeurs.


L’architecture des serveurs « NonStop » permet le calcul massivement parallèle (Massively Parallel Processing). Les processeurs communiquent par messages. Chaque CPU est indépendant et possède sa propre mémoire. De plus, il n’y a qu’une image du système qui peut être répliquée sur 4080 processeurs ‘CPU’ aux maximum. Chaque système peut comprendre jusqu’à 16 CPU et 255 systèmes peuvent être mis en cluster à travers tout type de réseau (LAN ou WAN). Le calcul dans les serveurs ‘HPE Integrity NonStop’ est réalisé par les processeurs ‘Intel® x86′ (NonStop X) ou ‘Intel® Itanium’ (NonStop i).

Pour assurer un fonctionnement constant, HPE s’est appuyé sur la redondance active :

  • En s’assurant que tous les composants sont bien actifs (et pas seulement en attendant que la panne se produise pour prendre des mesures conservatoires)
  • En permettant de répartir la charge sur tout les systèmes en cas de panne d’un élément
  • En éliminant les risques de faute quand un composants défaillant est remis en service.

Tout est virtualisé pour permettre une répartition de charge ‘load balancing’ au niveau de la transaction.
La communication CPU/CPU ou système/système est établie grâce deux ‘fabric’ commutées InfiniBand (NonStop X) ou ServerNet (NonStop i) utilisant la technologie ‘wormhole-routing’. La technologie ‘wormhole-routing’ est utilisée pour avoir le temps de latence le plus faible possible.


Vous pouvez prendre connaissance de l’ensemble de cette technologie sur le site de HPE.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
This entry was posted in Infrastructure, Virtualisation and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.