VoIP ToIP les dial-peer chez Cisco

La téléphonie sur IP connait depuis longtemps un développement non démenti et de plus en plus d’entreprises sont équipées en iPBX. Cet article a pour but de clarifier de concept de “dial-peer” (technologie Cisco®). Quand on vient des technologies réseau IP ce concept n’est pas toujours facile à appréhender.
DialPeerToIP01Les technologies IP de transfert d’information se basent sur la commutation de paquets. Cela signifie qu’un échange d’information (image 1) peut prendre le chemin A – B – D, puis, si le routeur B tombe en panne; suivre le chemin A – C – D. Cela normalement sans qu’il y ai interruption de la communication.
DialpeerToIP02
Dans les technologies “voix” de la téléphonie classique, le chemin entre points de commutation voix (que j’appelle ici passerelles) n’est pas déterminé dynamiquement au cours de la conversation. Il est établi une fois pour toutes au début de l’appel, entre le moment où l’on compose le numéro de téléphone et le moment où l’on reçoit la sonnerie de l’appelé. C’est la commutation de circuits (image 2).

Notes: Il faut faire la distinction entre les paquets IP transportant le circuit voix. Ces paquets IP suivent bien entendu le chemin de routage classique (image 1). Par contre le circuit voix (image 2) A – D s’appuie sur deux passerelles : A et D. Le routeur C n’intervenant en rien au niveau des circuits Voix.

Les technologies VoIP (ou ToIP) disposent cependant de mécanismes permettant de réorienter un flux voix en cour, mais ce sont des mécanismes relativement lourds (H323/H450.x et SIP) et qui ne font pas l’objet de cet article.

DialpeerToIP03
En regardant l’image 3 on note deux types de flux :
Le flux voix (flèches bleues bidirectionnelles) dont on a déjà parlé et qui la transporte dans les deux sens grâce au protocole RTP.
Le flux de signalisation (flèches noires dans le sens appelant vers appelé) pour l’ouverture de l’appel (CONNECT) ou demande de connexion. Cela correspond à la demande de mise en place d’un circuit voix bi-directionnel.

La configuration des chemins voix, se fait par le mécanisme des “dial-peer”. Pour en avoir une image mentale simple, on peut imaginer qu’un dial-peer correspond à la mise en place d’un tuyau dans lequel passe la voix (dans les deux sens). Sur l’image 3, on peut voir la mise en place de ces tuyaux.

Sur la gauche, le dial-peer présent, est mis en place pour recevoir une demande de connexion de n’importe appelant vers le commutateur Voix de la passerelle.
Sur la droite un dial-peer (2001), est mis en place pour recevoir une demande de connexion du commutateur Voix de la passerelle vers le poste téléphonique 2001.
Quand un appelant compose le 2001, la signalisation va parcourir la passerelle et celle-ci va mettre en place les deux tuyaux (“Vers toutes les destinations”, “Vers le poste 2001″) qui vont mettre en relation appelant et appelé. Une fois la mise en place de la relation, le flux voix sera bi-directionnel et ne changera pas de parcours pour le reste de la conversation.

On peut comprendre le dial-peer “incoming called-number .” comme un chemin d’entrée par défaut. Il doit toujours y avoir au minimum ce dial-peer (image 4).
DialpeerToIP04
Sur l’image 4, on notera la présence d’autre dial-peer d’entrée ( incoming-called-number 2001 et incoming-called-number 3… ). Cela permet d’avoir un traitement différencié à l’entrée du commutateur Voix pour les flux voix en relation avec le poste 2001 ou avec les postes de 3000 à 3999. Par exemple (image 5), on peut voir la mise en place d’un transcoder pour modifier le codage digital (par des Transcodeurs) du flux voix (changement de codec de G711 vers G729 et vice-versa). On peut aussi utiliser ce type de configuration pour autoriser ou interdire l’accès vers certains numéros.
DialpeerToIP05
Il y a un dial-peer par défaut existant dans la passerelle, mais il est très vivement recommandé de configurer son propre dial-peer par défaut pour pouvoir ensuite réaliser des opérations plus complexes indispensables (choix de codec, type de dtmf)
La règle est qu’un appel doit toujours avoir dans la passerelle, un dial-peer d’entrée et un dial-peer de sortie. Normal: il faut un tuyau de chaque coté pour que le flux puisse passer.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
This entry was posted in VoIP/ToIP/Collaboration/Social and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.