VMworldeurope2018 – Interview Mr Hervé RENAULT – VCPP (partie 5)

VMworld europe 2018 – VCPP – VMware Cloud Provider Program

Au VMworld europe 2018, j’ai pu rencontrer Mr Hervé RENAULT de VMware. Son rôle est de superviser les relations entre VMware et les partenaires de l’offre Cloud de VMware sur la zone géographique EMEA “Europe Middle-East Africa”. Cette offre est multi-cloud, c’est à dire quelle concerne aussi bien le cloud privé, publique que hybride.

Le programme VCPP
Il consiste en une offre de service sous forme de services SaaS. C’est d’ailleurs une solution pour les fournisseurs de IaaS, Cloud, Serveurs applicatifs, ISP ou PaaS. Les partenaires peuvent investir dans une infrastructure VMware à travers un abonnement mensuel. Le montant de l’abonnement est fonction de la consommation.

Certification
Les partenaires peuvent avoir accès à la certification “VMware Cloud Verified”. Il y a trois niveau de référencement:
- professionnal (marque, liste de référence)
- Enterprise (licences , marketing)
- Premium (co-marketing, support de compte)

OVH
L’opérateur OVH a 28 Datacenter à travers le monde et des milliers de kilomètre de fibre noire.
Il a été un des premiers “VMware Cloud Verified partner”. OVH a en particulier utilisé les innovations de VMware dans le domaine du Cloud, comme VMware Cloud Fundation. Cette offre est aujourd’hui déclinée sous le nom de “eEnterprise”.

Telefonica
Mais il y a aussi dans le monde hispanique, Telefonica. Il est très présent en Amérique Latine et propose le service VDC qui est basé sur la plateforme “VMware Cloud Provider”. Cela leur permet de proposer des choses comme:
- Software defined LAN,
- Internet connectivity
- MPLS Virtual Private Networks and Software defined WAN)
et value-added services (Backup, Disaster Recovery, Security and packaged enterprise applications)

L’offre VCPP intéresse de grands clients comme OVH et des moins grands comme Bretagne telecom. Fait exceptionnel pour une offre Américaine, on relève que 50% du marché se situe en Europe, 35% se trouve aux USA et 15% en Asie.

Workspace ONE
Un exemple de déploiement typique est la mise en place de Workspace ONE pour une utilisation sur tout type de support physique. L’offre Workspace ONE est une évidence pour les clients des providers du Cloud. [ndlr : voir les articles où je parle de Workspace ONE]

Evolution
Les problèmes rencontrés dans la mise en place de cette offre ont été principalement:
- Automatisation de la plateforme. Un des efforts particulier réalisé par VMware est de maximaliser les process automatiques. Pour gérer de nombreux clients, il a été nécessaire d’automatiser au maximum les process utilisateur. Cela permet de réaliser des installations ou des changements de manière très rapide.
- Optimisation du backoffice, toujours pour gagner en efficacité, il a été nécessaire d’optimiser le backoffice et cela a passé aussi par une amélioration du design.

Des partenaires reconnus
Le nombre de ‘VCPP verified partner’ s’élève à 27 entreprises dans le monde et une douzaine en Europe. Par exemple VMware s’appuie à l’international sur des fournisseurs comme OVH, Telephonica ou Tieto pour diffuser son offre VCPP.

Des architectures validées
Maintenant, VMware tiens à disposition des ‘VMware Validated Designs’ (VVDs) pour les fournisseurs d’infrastructure Cloud’. En facilitant la mise en place de solutions Cloud à travers les VCPP, cela permet aux partenaires d’avoir plus de facilitées à déployer et opérer des systèmes Cloud VMware au sein d’une architecture validée. L’utilisation des VVD doit permettre aussi aux partenaires d’obtenir plus facilement la certification VCPP ‘VCPP verified partner’ .

Nouvelles solutions
Parmi les annonces faites lors de ce VMworld il y a des solutions comme :
-‘VMware Cloud Provider Pod’,
-‘VMware vCloud Director 9.5’,
- ‘VMware vCloud Availability for Cloud-to-Cloud DR’
et ‘VMware vCloud Usage Insight Service’ sont maintenant disponibles.

La langue Française
Enfin un effort particulier est fait par VMware pour traduire ses publications et ses documents en langue locale (pour nous le Français). Le Français est aussi très demandé en Afrique du nord.
Cet effort est particulièrement bien venu aussi en Espagne et en Italie pour les langues locales.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Infrastructure | Tagged , , , , , , , , , , , , , | Comments Off

InConcert – Présentation de l’entreprise (Logiciel pour Centres d’appels) – 1

Avant d’aborder les technologies et produits de cette entreprise, j’aimerais vous présenter InConcert, car ce nom ne sera sans doute pas familier à un public francophone.

La société InConcert est une entreprise américano-européenne, elle a environ 200 collaborateurs à travers le monde. Mais aussi sont les premiers dans le domaine de la VoIP en Amérique du sud.
Son activité a commencée, il y a une trentaine d’années. C’est depuis 2001 qu’elle s’est spécialisée dans le domaine des Centres d’appel. Il faut dire que l’Amérique du sud est une destination privilégiée pour situer les Centres d’Appel du continent Américain et des pays comme le Brésil, le Chili ou l’Uruguay sont depuis longtemps la destination des investissements Nord-Américains vers le sud.
Mais InConcert est aussi présente en Espagne, à Barcelone depuis 9 ans, et a des ambitions sur le marché européen et en particulier Francophone.
Dans ce but, ils se sont tournés vers le marché français où ils ont déjà une dizaine de clients. Il convient de noter que si les clients sont Français, leurs Call-Centers peuvent être délocalisés en Espagne, au Portugal ou même en Afrique du Nord pour profiter de coûts salariaux plus faibles. Donc si les solutions sont vendues en France, elles sont utilisées plus au Sud. Outre le marché ‘France’, InConcert explore aussi le marché Belge pour cette raison de proximité. Comme son bureau à Paris est récent, la traduction de la documentation en Français est en cours et devrait être disponible l’année prochaine (2019).

La proposition de InConcert est de fournir tout le nécessaire pour les Centres de contacts, quel que soit leur taille et de gérer la relation client OmniCanal. Par OmniCanal on entend tous les moyens d’échanger entre les clients et l’entreprise (réseaux sociaux, fax, email, téléphone etc.). Cela permet d’avoir une vision tout à fait complète de la situation du client vis à vis de l’entreprise.


Réalisations
En Espagne, par exemple, InConcert a mis en place un centre d’appel pour plus de 1000 agents de la compagnie d’assurance Santa Lucia. Ils ont obtenu d’ailleurs le prix Platinium Contact Center Awards du groupe d’assurance pour leur produit.

Côté technique
Les outils sont développés en Uruguay. Les langages utilisés sont par exemple Java, Lua ou C++ . Les bases de données gérant l’aspect technique “voip” sont plutôt MYSQL.
Les données clients sont plutôt stockées sur Kassandra. Ils estiment que Kassandra, validée par les plus gros acteurs du marché, les GAFA, est très robuste pour les très grands volumes. A l’heure actuelle (nov 2018) InConcert estime que ces outils supportent environ 6 milliards d’interactions client.

Innovations
Une innovation mise en place par InConcert est l’aide à l’automatisation de la relation client grâce à un ‘chat bot’ couplé à un module d’ “AI” proposé par Microsoft, AZURE.


Toujours côté technique la plateforme InConcert s’adapte à de nombreux matériels VoIP utilisés dans les Centres d’Appel, mais aussi avec beaucoup d’outils utilisés dans la relation client sur tous types de support digitaux (réseaux sociaux, CTI, outils de CRM/ERP etc.). Par exemple, la solution s’adapte bien avec SugarCRM, SalesForce, SAP et Dynamics. Il est toujours possible de demander une adaptation vers un outil qui ne dispose pas encore d’API ou qui a une API inadaptée. Mais ce type de développement qui peut être demandé n’est vraiment rentable que pour un nombre important d’utilisateurs.
Les solutions mises en place par InConcert peuvent être ‘on-premise’ (dans le datacenter client) ou dans le Cloud, en Europe (ils ont des datacenter à Paris, à Barcelone et à Madrid).

Voici un lien vers leur site web en Français.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in VoIP/ToIP/Collaboration/Social | Tagged , , , , , , | Comments Off

HPEDiscover Madrid 2018 – Les grandes lignes (partie 2)

Lors de ce HPE Discover 2018 Madrid, HPE s’est orienté par rapport à 3 lignes directrices:
- Tout ce qui touche à l’aspect stockage
- Ses partenariats dans le domaine sportif de haut niveau
- La sécurité.

Le coin presse se met en place

Le stockage
Historiquement, HPE est connu pour ses équipements de calcul et de stockage. Le stockage est en effet, un des points les plus critique d’une infrastructure Cloud. D’autant qu’il pose des problématiques en terme de sécurité, vitesse d’accès ou d’évolutivité.

Ce sujet est aussi adressé par des solutions globales comme ‘Composability’. En gros, ‘Composability’ est piloté par des APIs unifiées. L’automatisation se fait par SDN et des ressources fluides à travers le ‘compute’ , le stockage et le réseau.
Même des technologies d’avenir comme l’informatique optique permettent d’envisager des évolutions importantes dans le domaine du stockage et elle est aussi présentée par HPE.

Les partenariats sportifs de haut niveau
Bon ok ce n’est pas très technique, mais HPE peut afficher un partenariat avec des grands noms du sport et réputés pour leur image de qualité et de fiabilité.
C’est pour cela, HPE est partenaire du la “Ryder CUP 2018” (golf), et de MERCEDES, le constructeur Allemand de véhicules, dans le cadre des compétitions de F1.

La sécurité informatique
La sécurité informatique est devenu une préoccupation permanente des équipes IT. Enfin, on l’espère. C’est malheureux, mais le développement de logiciels de mauvaise qualité depuis des dizaines d’années fait qu’on en est arrivé à une espèce de pollution permanente des infrastructures IT.
HPE met tout en œuvre pour faciliter la lutte contre les cyber-attaques. Et lors de cet événement, sont présentés des actions de HPE dans ce domaine. C’est le cas de la coopération avec le FBI et EuroPol en particulier grâce à des outils basés sur l’IA (Inteligence Artificielle).

Le mur des tweets

Lors de cet événement il y a beaucoup d’autres sujets présentés sur lesquels j’aurais l’occasion de revenir.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Divers tendance nerd | Tagged , , , , , , , | Comments Off

VMworldeurope2018 – Raccordements électriques EATON pour datacenter (partie 4)

A VMworldeurope2018, la société EATON présentait différents produits dont des équipements tournant autour de la gestion de l’alimentation électrique à l’intérieur du rack.

EATON est un fabriquant de prises électriques, de connecteur et de raccord pour alimentations électriques. Certains de ces équipements peuvent être surveillés, voir pilotés par processeur et par une station de surveillance (par exemple basée sur SNMP). La supervision permet le contrôle du rack et de l’arrivée électrique et de réaliser un audit plus facilement.
Parmi les produits présentés par la marque, il y a des réglettes de distribution d’énergie électrique pour rack informatiques.


Ces réglettes de distribution font l’objet d’un certains nombre d’innovations:

1) Les accroches pour câbles d’alimentation au standard IEC.
Pas besoin d’une prise spéciale, ces accroches permettent de retenir les prises en cas de vibration ou de choc. Pour les rendre actives, il suffit d’actionner un petit levier sur le socle de la prise.

2) Sur une réglette on peut avoir un module de contrôle et de gestion de l’alimentation, ce module est maintenant ‘hot swappable’, c’est à dire qu’on peut le remplacer en opération, même quand le tout est sous tension.

3) Il est possible de regrouper logiquement des prises d’un même serveur sur plusieurs réglettes de distribution d’alimentation électrique. Toutes ces alimentations peuvent être contrôlées en même temps.

EATON est aussi fabricant de produits électriques pour le datacenter.. Outre le fait d’être très colorés, ces produits ont la particularité de proposer des outils de commande / contrôle intégrés.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Infrastructure | Tagged , , , , , , , | Comments Off

HPEDiscover Madrid 2018 – Les BOX (partie 1)

Un stand présentait un concept original : Les BOX

Ces armoires en métal, permettent de stocker des composants de serveur, voir des serveurs tout entiers.


Par exemple, si vous avez un système équipé de disque dur, il suffit de prévoir un disque dur du même modèle dans l’armoire. En cas de panne, il suffit de le scanner le disque de même type dans l’armoire et le centre de support est automatiquement prévenu du changement.
Si vous avez une panne, une urgence, la nuit ou le week-end, pas besoin d’attendre une livraison, il suffit de prendre dans l’armoire, de scanner la nouvelle pièce et de remplacer la pièce défectueuse du serveur.
Dans la semaine ou dans un délai prévu, la pièce changée sera remise à jour par livraison.


Il existe différentes tailles d’armoire dont l’intérieur peut être réorganisé selon les besoins du site ou de la salle informatique. Il est aussi possible d’ajouter plusieurs armoires les unes à coté des autres. C’est assez pratique aussi lors d’un audit.

On peut aussi mettre les bonnes bouteilles ou de quoi faire la fête lors d’une install.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Infrastructure | Tagged , , , , , , , , , , | Comments Off

VMworld europe 2018 – VMware Workspace ONE demo (partie 3)

Voici une petite démo rapide en provenance du VMworld europe 2018. Il s’agit surtout de voir les premiers écrans de VMware Workspace ONE.
Pour commencer on part d’un bureau classique sur une tablette ou un mobile.
J’ai souligné en turquoise le logo de l’appli VMware Workspace ONE.


En appuyant sur le logo, on ouvre l’appli qui montre un catalogue d’outils disponibles dans le cloud.


On peut sélectionner différents type d’objets: programmes, pages web etc.


Si on choisi Excel comme ici, on peut voir une page de statistiques


Enfin, on a le choix entre les applis installées.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Virtualisation | Tagged , , , , , , | Comments Off

VMworld europe 2018 – Pivotal (partie 2)

VMworldeurope2018 – Pivotal – Pivotal Cloud Foundry


Jusqu’à maintenant je n’avais pas trop parlé des méthodes de développement logiciel. Mais à VMworld 2018, j’ai rencontré Mr Alexandre VASSEUR, Leader technique pour l’Europe du Sud, qui m’a présenté la société Pivotal et sa méthode de travail.

Pivotal travaille avec des outils et des méthodes qui changent par rapport au modèle classique de ‘cycle en V’. Pour rappel, le ‘cycle en V’ est le fait de développer un logiciel en suivant un schéma du style: cahier des charges, spécifications, codage, tests techniques, tests de recette. Je simplifie volontairement. Avec Pivotal, on entre dans le cadre des méthodes ‘agile’ et ‘extreme programming’ et Pivotal propose une plateforme applicative et container multi cloud pour étayer la démarche dans son passage à l’échelle.

Pivotal dispose de 18 bureaux à l’international et emploie 2800 personnes. Les clients sont par exemple des groupes comme Ford, Thales, AirFrance KLM etc.

Pivotal fut le premier fournisseur externe de services pour Google, c’est dire tout l’intérêt de cette grande entreprise pour ce type de méthode, mais pas seulement. En effet, Pivotal c’est aussi une plateforme basée sur les containers et incluant Kubernetes, que Pivotal a développé en mode open source: Pivotal Cloud Foundry.

L’originalité du service fourni est cette association entre une méthode de développement et ce lien étroit avec cette plateforme, cet outil de développement logiciel.

La méthode de Pivotal est donc basée sur la méthode ‘agile’, mais pas seulement. Un des concepts originaux mis en place lors d’une intervention avec les équipes client est le ‘peering’, ou travail en binôme. C’est un mode de travail collaboratif – processus conçus autour de l’humain. Le principe est «une unité centrale pour deux claviers». C’est-à-dire que lors d’un projet Pivotal Labs pour une entreprise, l’ingénieur ou UX designer Pivotal se retrouve à travailler en duo avec un développeur du client pour montrer et démontrer la façon de travailler et pour participer pleinement au projet en co-réalisation. Un autre terme utilisé pour définir ce mode de travail est ‘Extreme Programming’, et il est associé ici à une approche DevOps via une chaîne de déploiement continue tirant partie de Pivotal Cloud Foundry,


Cette façon d’intervenir en mode pairing et agile permet donc de tenir pleinement compte des besoins du client: pendant que les paires d’ingénieurs codent, la paire de Product Owner ou UX designer peut réaliser des interviews d’utilisateurs et affiner les besoins. Il y a prise en compte à tout moment des besoins du client. Cela permet de faciliter la communication et de livrer du code chaque jour si besoin. Cette construction au cours du temps permet de réaliser une fonction quand le client en fait la demande. Les tests sont réalisés de manière itérative. Autre avantage, cela permet d’éviter la perte d’information consécutive à un départ de l’équipe. Le fait de travailler ensemble permet d’éviter aussi la ‘dette technique’. Ce terme désigne le fait qu’une connaissance technique nécessaire au développement et à l’évolution du logiciel ne soit pas connue ou perdue. Cela constitue un manque, donc a été nommé ‘dette’.


Un des enjeux de Pivotal pour les applications existantes est la migration du code, ‘legacy’, vers la containérisation. L’idée étant de migrer petit à petit les fonctions et les parties d’applications vers des containers. Cela peut se faire en prenant des parties de l’application et en les passant en mode container, sur un PaaS (Plateforme as a Service).

Autre enjeu: Créer des applications cloud natives. C’est à dire qui doivent être capables d’exploiter tous les avantages du Cloud quel qu’il soit. Elles sont développées selon un mode propre au travail de DevOps en développement continu en utilisant des microservices ou des containers notamment avec le framework Java Spring Boot et Spring Cloud.

Parmi les expériences qui ont appris à Pivotal, il y a la problématique des niveaux d’abstraction. Il n’est pas toujours facile de trouver le bon niveau d’abstraction pour une application. Faut-il mettre en micro-service, en container, en machine virtuelle ? Cette décision est absolument différente pour chaque client et chaque application. De plus, dans le monde du cloud, on ne trouve pas d’API commune, pas de standard.

En pratique, la containérisation ou la mise en micro-service de code n’est pas triviale, elle dépend beaucoup de l’environnement et du codage de l’application elle-même, ce qui revient souvent à se poser la question : avons-nous le code pour l’analyser et aussi pour déterminer les points critiques ?

La plateforme: Pivotal Cloud Foundry est développé par Pivotal et écrit en Java, Go (grâce à la proximité avec Google), Python etc. c’est un outil polyglotte.
Pivotal s’appuye aussi sur d’autres outils:
Pivotal Container Services (PKS).
Pivotal Lab
Pivotal web service
Pivotal Application Service
Pivotal Function Service
Pivotal service market place
Pivotal Tracker

Pivotal ayant été créé par VMware et EMC, cela a facilité la prise en compte de vSphere comme sous-jacent mais l’écosystème Cloud Foundry est très large et bénéficie de contribution de Google ou Azure ou Amazon. La plateforme Pivotal est multi cloud, et s’opère aussi en datacentre privée. Une version d’essai en mode hébergé est disponible aussi mais la plupart des clients de Pivotal opèrent leur propre(s) plateforme(s) sur ces clouds.

La documentation est disponible en anglais. Voici un lien vers le site web de Pivotal.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Développement | Tagged , , , , , , , , , , | Comments Off

VMworld europe 2018 – Présentation (partie 1)

Comme chaque année VMware organise VMworld europe pour ses clients, partenaires, employés en zone EMEA ‘Europe Middle-East Africa’. Cette année, comme l’année dernière, VMworld europe se tenait à Barcelone en Espagne.
.
Le soir est tombé sur l’hôtel “W”.


L’entrée du VMworld au matin. Un berger allemand surveille l’entrée.


Les goodies et les livres.


Les labs pour pratiquer les produits VMware.


‘Alumni Lounge’, c’est ici


Un jeu de course de voiture, on est dans un univers de geek


Pour terminer: jeux d’adresse et capture de poisson

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Divers tendance nerd, Virtualisation | Tagged , , , , | Comments Off

Ou l’on parle du Datacenter dans l’huile, de la souris verte, de ModuloC, d’Immersion4 et de HPE

Vous vous rappelez sans doute de la comptine pour enfants « trempez la dans l’eau, trempez la dans l’huile … »à propos de la souris. Sans doute vous connaissez le watercooling technique permettant de refroidir les processeur qui sont les plus performants. C’est le cas de certaines cartes graphiques comme la Sapphire Vega 64 de Radéon.

Eh bien la firme Française Modulo C dont j’avais déjà parlé ici pour ces datacenter embarqués [voir: site moduloC] propose encore une innovation, cette fois c’est la technique de refroidissement du datacenter à l’huile. Il faut reconnaître que cette société est intéressante puisque elle propose régulièrement des nouveautés technologiques.


Le gros avantage pour nous autre geek : Beaucoup moins de bruit ! Eh oui comme la climatisation devient inutile, on a plus besoin des ventilateurs dans les équipements actifs. Vous imaginez un datacenter silencieux ?!

Comme autres avantages cette solution apporte une protection contre l’humidité et la poussière. La poussière est probablement une des causes de panne les plus courantes sur les équipements statiques (outre le câblage). Avec la poussière (surtout en provenance de la pollution), qui s’accumule sur des petits composants, ils chauffent et peuvent claquer.

La chaleur collectée par l’huile peut alors être réutilisée pour d’autres applications (dans une climatisation classique, cette chaleur est rejetée dans l’atmosphère), comme le chauffage des bureaux ou même en électricité.
Cette technologie s’appelle DTM pour Dynamic Thermal Management .
L’organisation résultante peut aussi être plus facile pour réaliser de l’audit informatique, car les racks et les équipements sont mieux organisés.
Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez suivre ce lien : [ Refroidissement à Bain d'Huile DTM Datacenter moduloC ]

D’ailleurs voici une vidéo de ce système installé chez HPE à Genève, je vous avais fait quelques posts lors du HPETechDay sur leur centre de recherche au milieu de la nature et des abeilles :


  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Infrastructure | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , | Comments Off

Infrastructure IT événementielle [HPE et The 2018 Ryder Cup] – L’exploitation (partie 2)

Pour cette deuxième partie sur l’infrastructure événementielle mise en place pour The Ryder Cup par HPE, nous allons voir le périmètre nécessaire à la couverture de l’événement et à la gestion du quotidien des sportifs et des visiteurs sur The Ryder Cup.

Quelques chiffres :

  • objectifs plus de 270000 spectateurs en une semaine
  • env. 7000 personnes travaillant sur le site
  • env. 900 média accrédités
  • env. 150 téléphones IP

Et en terme d’infrastructure événementielle informatique, pour la partie sans-fil :

  • Aruba external WiFi AP : 386
  • Aruba internal WiFi AP : 361
  • Wireless Controler 7240XW : 6
  • Meridian bluetooth Beacon : 455
  • Meridian bluetooth Asset tag : 200

Sous une plateforme destinée au public, un AP WiFi.


Dans une salle pour les médias, un autre AP WiFi.


Pour les liaisons filaires:

  • 200 km de fibre optique
  • HPE 5940 Core switch : 4
  • Aruba 3810 Distribution switch : 4
  • Aruba 5930 Access switch : 119

Pour le Compute :

  • HPE Gen 10 DL380 servers (avec : 732 vCPU, 1,6 Toctets RAM, 30 Toctets stockage, 240Gbps de bande passante) : 6
  • HPE 5000kVA UPS : 6


Entre autre.

Mais au-delà de l’aspect hardware, il y a l’exploitation. En effet, l’informatique événementielle demande d’être à 100 % tous les jours. Pas de droit à l’erreur, on imagine pas une coupure de diffusion de 15 secondes quand le meilleur joueur du monde va pousser la petite balle dans le trou.

L’installation doit être rapide, le démontage aussi d’ailleurs. Tout est pré-configuré. Tout est repéré et marqué. En tout plus de 50 personnes sont en charge de l’informatique et participent au déploiement. Le déploiement c’est l’installation des racks 42U pour les serveurs. Mais aussi le l’audit WiFi pour le positionnement des APs WiFi, L’intégration des switchs et des kilomètres de fibre optique.

La maintenance se fait en mode remplacement. Il n’est pas possible d’essayer de dépanner un équipement en recherchant la panne. S’il y a un problème, l’équipement est purement et simplement remplacé par un autre pré-configuré situé non loin dans une plate-forme de stockage.
Il est d’autant plus important d’assurer la redondance maximale des liaisons et des équipements en cas de panne, histoire de prendre le relais pendant la panne.

Une équipe dans le NOC veille sur tous les équipements, L’important est d’avoir une vue sur le maillage WiFi,


et sur l’état des switchs Ethernet à tout instant.

Voir l’effort nécessaire pour gérer l’installation, l’exploitation et la maintenance d’un événement est une expérience enrichissante. Chaque détail doit être pensé et chaque problème anticipé. C’est vraiment une expérience qui doit être vécu pour trouver des idées au quotidien sur un système plus statique.

Accessoirement, vous pourrez trouver mon site qui propose de l’audit WiFi, ici: audit WiFi.

  • LinkedIn
  • MySpace
  • Viadeo
  • Yahoo Bookmarks
  • Facebook
  • Ping
  • Twitter
  • Blogger Post
  • Windows Live Favorites
  • Jamespot
  • Technorati Favorites
  • Yoolink
  • Google Bookmarks
  • Share/Save/Bookmark
Posted in Infrastructure | Tagged , , , , , , , , , , , | Comments Off